Accueil arrow Historique
Home    Contacts
  • Français
  • English
  • Italian
  • German informal - Du
 
Historique Version imprimable Suggérer par mail

La grotte est connue depuis des temps immĂ©moriaux sous le nom de : Trou aux Fayes . Au dĂ©but de l’ère ChrĂ©tienne, elle servit de nombreuses fois de refuge aux indigènes pourchassĂ©s par les Barbares qui sĂ©vissaient dans la rĂ©gion.

 

En 1831, c’est une expédition de Messieurs Haller et Ott qui permet d’atteindre une distance de 600 mètres depuis l’entrée.

 

En 1864, un homme va marquer l’histoire de la grotte : le Chanoine Gard, professeur au collège de l’Abbaye de St.- Maurice. Il fut le promoteur et l’organisateur d’importants travaux de dĂ©blaiement et d’amĂ©nagement. Il est fort probable que c’est aux cours de ces travaux que fut ouvert Ă  coups de mines, le passage menant au lac .La mĂŞme annĂ©e il dĂ©cida d’exploiter la grotte en faveur de l’orphelinat de VĂ©rolliez dont il Ă©tait le fondateur.

 

En 1865, il en confia la direction à la congrégation des sœurs de St.- Maurice. Par ailleurs, afin de mieux la faire connaître, la grotte est rebaptisée < Grotte aux Fées>, nom plus poétique que Trou aux Fayes. Et, comme en Europe on était en pleine période romantique, le succès ne tarda pas à venir, car la visite d’une grotte était à même de combler tous les rêves.

En 1925, Messieurs Fournier et Virieux arrivèrent au sommet de la cascade et découvrirent le réseau supérieur. Ils poursuivirent leur progression pendant 9h00 pour atteindre un point qui est certainement le terminus actuel.

 

Depuis la 1ère exploitation touristique mise en place par le Chanoine Gard, la succession des exploitants est la suivante :

 

 

1864-1924Soeurs de St-Maurice1955-1995 Famille Peney
1924-1934Famille Chevalet 1951-1955 Famille Chablod
1934-1951 Famille FournierDès 1995  Famille Crittin-Reynard